Archives pour la catégorie Ateliers thématiques

La place des enfants dans nos habitats participatifs

Voici le fruit des échanges lors de la réunion interprojets  du 25 septembre 2016 à l’ouvert du canal à Ramonville.

Sous la forme de tables d’échanges tournantes (World café) une trentaine de participants se sont  exprimés sur ces questions :

  • Comment est gérée la responsabilité des enfants dans les HP ?
  • Quelle est la place des enfants dans les réunions et en particulier par rapport aux décisions ?
  • Comment vous vivez les échanges intergénérationnels ?
  • Comment est pris en compte l’éducation ?
 Vous trouverez le compte rendu des échanges par les rapporteurs de table dans la vidéo de 30 minutes

Il apparait qu’il y a encore du boulot pour accueillir nos enfants dans nos réunions d’Alterhabitat, ceux ci n’ont quasiment pas participé aux échanges, intimidés, pas accueillis….Mais on s’est rendu compte que l’ouvert du canal est un lieu très accueillant pour eux, autant dans les espaces extérieurs que chez Yveline !

La prise en compte collective de leur encadrement s’est faite sans organisation mais des parents se relayaient d’une façon informelle pour regarder ce qui se passait et Amèle la plus grande était en permanence avec les plus petits. C’est confortable pour les parents des enfants de plus de 4 ans mais ceux qui ont des bébés suivent la réunion en hachuré car ils doivent assumer personnellement leur enfant.

Des témoignages font état du fait que plus le groupe est important plus la responsabilisation individuelle des parents est faible alors que les dangers augmentent. Donc à une trentaine d’adultes et une dizaine d’enfants ça marche encore, ce n’est pas loin du niveau des réunions familiales classiques où chacun à l’oeil sur ses enfants et un peu plus. Les règles de fonctionnement sont implicites car il y a une homogénéité culturelle.

Compte rendu de 2 tables

Comment est assumée la responsabilité des enfants ?

Espaces collectifs/privés
Règles ?

La responsabilité doit être identifiée, les règles posées.

Comment appréhender la différence d’éducation ?

Responsabilité collective quand les enfants sont dans des espaces collectifs. Par responsabilité de tous on entend également celle des enfants.

Avoir des espaces de discussion sur l’éducation des enfants, à froid, pas quand on est dans l’émotion, à un rythme régulier

CNV lorsqu’on s’adresse aux enfants des autres.

Règles uniques ou à adapter en fonction de chacun ?

Les règles doivent être écrites par et pour tous, dans un langage accessible à tous.

Ce qui est évident pour soi ne l’est pas forcément pour un autre parent, ne pas hésiter à faire part de son désaccord directement à l’enfant, de la même façon qu’on le ferait avec son parent.

Ne pas se priver de donner son avis.

Quand un enfant gêne un adulte en présence de son parent, admettre que le parent peut ne pas être gêné et donc n’intervient pas ; dire à l’enfant que son activité dérange .

Vigilance quant à la remise en question de l’éducation donnée par un autre foyer :

– quand ?

-comment ?

Dire mais ne pas punir, la « punition » reste du ressort des parents.

Regret qu’il n’y ait pas assez de co-éducation dans l’HP

Créer des espaces d’échanges réguliers et bienveillants sur l’éducation et les enfants.

Respecter l’éducation donnée par chacun

Les enfants ont une vie collective plus importante que les adultes.

« Quand je suis dehors, tout le monde me surveille » (enfant)

La responsabilité fasse à un danger est différente de l’éducation : je prends la responsabilité si le parent est absent.

Est-ce que les enfants sont moins responsables que les adultes ?

Les limites du collectif sont là pour l’harmonie du collectif et les enfants doivent s’y soumettre.

Les enfants s’adaptent à la pluralité des règles des espaces privés.

Comment traiter avec les enfants venant de l’extérieur ?

La place de l’éducation dans l’HP ?

École / pas école

La question ne serait-elle pas plutôt : la place de l’éducation populaire pour tous dans l’HP ?

Pourquoi l’éducation ne concernerait que les enfants ?

Y aurait-il un vivre-ensemble différent selon qu’on soit enfant ou adulte ? Où se placerait la limite alors ?

Chaque parent décide pour son enfant, les autres parents connaissent les règles des voisins.

Dans un logement c’est la « loi du logement » qui s’applique, et dans les parties communes c’est la règle établie par tous (y compris les enfants).

Difficulté de ne pas intervenir dans l’éducation des autres.

Inscrire la place des enfants dans la charte ?

  • Selon les projets, pour certains ça coule de source avec l’inter-générationalité
  • Dans le Règlement Intérieur, rédigé par tous.

Créer des espaces dédiés pour la transmission de savoirs ?

→en HP tout moment est propice à l’échange de avoir

Quand dans un HP il y a des enfants scolarisés et des enfants qui font l’instruction en famille il y a des difficultés sur les rythmes (heures de repas, de coucher , différents). Difficultés pour les parents de garder leurs enfants attentifs quand les petits voisins sont revenus de l’école.

Il y a une co-éducation des enfants entre eux, mais aussi des enfants envers les adultes. (co-éducation inter-enfants, inter-âges)

Réunions d’enfants : un adulte présent pour reformuler et prendre des notes. → mise en place de règles communes.

Réunions d’adultes : prévoir un temps d’échange régulier avec un feedback en présence des enfants.

Possibilité d’intervention professionnelle : aider les enfants à prendre la parole à propos de ce qui ne se passe pas bien. Un compte-rendu détaillé est remis aux adultes.

Scolarisation ou non-scolarisation n’est pas tant la question mais plutôt de respecter les différences des autres (heures de repas, de coucher, etc) et cela n’empêche pas de dire « chez moi ça ne se passe pas comme ça ».